17-11-2017 | Ref : 1089 | 244 |

Retour

JOURNEE DES DEFUNTS – LE 02 NOVEMBRE 2017

Comme chaque année les pensionnaires de la Maison du légionnaire se sont recueillis à la mémoire de leurs camarades décédés au carré Légion du cimetière de la ville d'Auriol.

C'est un carré ombragé, entouré d'une végétation typiquement provençale, Il est constitué d'une suite de caveaux chacun recouverts d'une pierre tombale de marbre gris et surmonté d'un mur du souvenir sur lequel sont gravés, en lettre d'or, le nom de nos 173 disparus qui reposent en paix pour l'éternité.

 

Ainsi, dans la grisaille du matin après un dépôt de gerbes, rassemblés face aux sépultures autour du directeur les pensionnaires, quelques membres du conseil d'administration et une délégation du 1er Régiment étranger écoutent religieusement la traditionnelle bénédiction officiée par le père Philippe Rast, curé de la paroisse d'Auriol qui nous a fait l'honneur de sa présence.

 

Puis le lieutenant-colonel (er) Sabljic, avec la voie remplie d'émotion, prononcera un discours à la mémoire de nos anciens en rappelant ainsi les fondements essentiels de l'esprit Légion, discours retranscris ci-dessous :

 
 
 

"" Aujourd'hui c'est une date importante, celle d'une modeste cérémonie qui se renouvelle chaque année et qui nous oblige à apporter notre contribution au devoir de mémoire pour nos morts.

Ceux qui sont enterrés ici sont un peu sortis de notre mémoire collective. Il nous appartient à ne pas laisser ces Camarades dans un oubli total.

Par notre présence ici, au carré légion du cimetière de la ville d'Auriol, nous marquons la commoration de la fête des morts.

Nous prétendons souvent appartenir à une même famille ; celle de la Légion et comme pour toute famille souvent des conflits apparaissent mais aujourd'hui devant ce carré nous avons la certitude que ce qui nous unis à nos camarades disparus c'est notre manière de penser et de vivre en légionnaires avec honneur et fidélité.

On ne meurt réellement, dit-on, que quand plus personne ne se souvient de vous…

Merci à tous ici présent, merci pour les légionnaires et anciens légionnaires décédés dans le monde entier au service de la légion étrangère et de la France ""

 

 Ce vibrant hommage se terminera par la sonnerie aux morts suivi d'une minute de silence

 

Tradition oblige, tout ce petit monde se retrouvera ensuite au "club du légionnaire" devant le verre de l'amitié.